triathlon

Vélo ou triathlon : devez-vous prendre un coach ?

Avez-vous pensé à prendre un coach pour vos séances de sport ? Triathlon ou VTT, voilà des disciplines qui n’ont rien en commun, et pourtant les entraînements ne seraient pas les mêmes sans leurs coaches respectifs. Le triathlon est une discipline complète, elle consiste en trois épreuves rapides avec des temps limités : l’obligation d’effectuer le parcours debout peut faire que notre type d’exercice doit être adapté aux spécificités du multisport. Pour le VTT, il faut évidemment trouver un bon profil d’entraînement adapté au vélo.

Vous pouvez être encore novice pour les courses à étapes et ne pas vous sentir très à l’aise sur une monture de 100 kilos… Le coach va vous apporter ses points de vue et corriger toutes les erreurs que vous faites en courant. Il pourra ainsi endiguer tout dérapage dans votre entraînement, bien qu’au début, il n’en résulte que des résultats positifs. Vous pouvez être un vrai pro du VTT et ne pas connaître les circuits de la compétition : c’est là qu’intervient le coach, il vous apprendra à courir sur votre monture et à prendre les meilleures trajectoires.

La bonne idée pour un débutant serait d’avoir un entraîneur qui saura mettre en place une spécialisation progressive. Si vous voulez faire des progrès rapides, mais que votre coach est expérimenté seulement dans une autre discipline, la compétition risque de se dérouler mal pour vous. Comme pour un entraîneur sportif spécialisé dans une autre discipline qu’eux, les pros peuvent faire appel à un coach afin de les aiguiller et de booster leur motivation.

Qui peut être votre coach ?

Quelqu’un qui s’y connaît un minimum en compétition, qui a déjà été compétiteur lui-même pour pouvoir mieux comprendre votre sport et qui sait gérer les préparations d’une course à étapes ou une épreuve de vélo sprint. Les fonctions qu’il peut avoir seront plus variées : il peut être votre coach personnel, celui de votre équipe… Il est parfois possible qu’un entraîneur sportif prenne le rôle de coach . L’idéal serait de le trouver sur internet, mais cela est plus facile à dire qu’à faire. Vous pouvez vous adresser à un club ou une association pour être en contact avec des coachs qui sont susceptibles d’être intéressés par votre cas. Le plus important est que votre coach soit bon communicateur et qu’il vous écoute : les sourires et encouragements comptent autant que l’aspect théorique du coaching.

Un coach sportif peut être particulier puisqu’il n’est pas seulement spécialisé dans une discipline, mais qu’il doit aussi être capable de donner l’envie au sportif de se dépasser. Lorsqu’on entre en compétition, on peut avoir tendance à être trop prudent et penser que la moindre erreur peut être fatale : il faut passer par des étapes difficiles pour arriver à bout de souffle sur le fil du rasoir, car ces moments-là sont les plus intenses !

Comment reconnaître un bon coach ?

Toutes les disciplines sportives veulent bénéficier d’une bonne image : le coach doit donc se plaire à corriger ses athlètes et à les faire progresser. Il est indispensable qu’il soit capable de comprendre votre type de mouvement, car cela va lui permettre de trouver des solutions pour vous apporter chaque jour un peu plus de conseils.

Le meilleur critère serait que votre entraîneur ne change pas tous les mois ! Si vous voulez que votre pratique sportive soit régulière et efficace, il est important qu’il vous corrige et vous donne des conseils qui ont été mûrement réfléchis.

Votre coach pourra aussi faire preuve d’efficacité en sachant ajuster son coaching au fur et à mesure de votre pratique. Il faut surtout pas oublier que, lorsque vous serez débutant, il aura tendance à mettre toute son énergie afin de faire progresser un athlète moins expérimenté : cependant, une fois que le sportif sera plus confirmé, le travail de votre coach devra se focaliser sur les détails pour que vous soyez en mesure de réaliser un très joli coup.

La situation idéale est celle où le coach est capable d’être humble et qu’il sait se remettre en question pour ne pas rester sur ses acquis. Il sera aussi nécessaire que votre entraîneur soit attentif aux moindres détails, comme voir si vous êtes essoufflé après avoir roulé 100 mètres.

Enfin, la meilleure chose qui puisse arriver à l’athlète serait de trouver un coach qui serait aussi un ami, car il devra partager des moments forts ensemble. C’est aussi lui qui vous incitera à continuer en période de disette, car il sera capable de comprendre le projet que vous avez derrière la tête.

Conclusion

Il est très important que vous ayez un coach pour vous aider à progresser et connaître les bons gestes à avoir dans le cadre de votre activité. Faites donc bien attention aux coachs que vous rencontrez, car c’est quelqu’un qui sera là tout au long de votre parcours sportif.