passer-un-vrai-cap-a-velo

Comment passer un vrai cap à vélo ?

Vous faites du vélo depuis plusieurs années et êtes devenus paresseux. Vous n’avez fait que de courtes pauses de temps en temps, mais cela n’en vaut pas la peine. Vous vous traînez jusqu’au travail sur votre propre vélo, en vous détestant parce que vous êtes déjà trop fatigué après la première moitié du trajet. Vous avez donc décidé de commencer à faire du vélo plus souvent ou quotidiennement. Vous voulez faire partie des personnes en bonne santé ! Et vous voulez même passer par de véritables phases de cyclisme, où il est impossible de ne pas faire du vélo au moins trois fois par semaine – certains disent que deux heures d’exercice sont nécessaires pour une bonne santé cardiovasculaire… Soit 10km à chaque fois ! Ou 50 km d’un coup !

Il existe une multitude d’options parmi lesquelles vous pouvez choisir. Vous voulez commencer à faire du vélo, mais vous ne savez pas comment rendre le trajet moins ennuyeux. Il n’y a personne à côté de vous avec qui vous pouvez discuter (si c’était le cas, ce serait bien trop facile).

Vous avez peur que dans votre quartier ou ailleurs, on ait créé une nouvelle piste cyclable sur laquelle on s’attend à ce que vous pédalez – juste VOUS, tout seul dans la nature ! Avec des voitures qui passent à toute vitesse et qui vous effraient ! 

Comment font-ils ?

Il n’y a qu’un seul moyen : amener des amis pour que vous ne soyez pas obligé de combattre la peur tout seul ! Ou VOUS pouvez écouter de la musique tout en pédalant jusqu’à ce que la peur s’estompe.

Selon une étude de l’Université de Louvain, écouter de la musique tout en pédalant pendant une séance d’entraînement en salle réduit la fatigue musculaire et induit une meilleure humeur. Ce n’est pas surprenant car la musique stimule la production d’endorphines dans votre corps. Les endorphines sont des hormones qui réduisent la sensation de fatigue. En outre, elle vous aide à vous concentrer sur autre chose que la peur ou la tension que vous pouvez ressentir… ce qui n’a rien à voir avec la bonne humeur…

L’option suivante consiste à vous distraire avec un podcast ou un livre audio. Mais cela rendra-t-il votre voyage plus agréable ? Les amateurs de cyclisme disent que non ! Le plus gros problème avec les podcasts ou les livres audio est qu’ils exigent une trop grande activité de votre cerveau. Votre tête doit travailler plus que d’habitude lorsque vous écoutez…